Mathématiques pour économistes Prime – Avengersinfinitywarfullmovie.de

J'ai acheté la version anglaise de Simon and Blume, et c'est en fait avec ce bouquin que j'ai commencé mon apprentissage des maths pour économistes Essayons d'être clair : c'était sans doute une mauvaise idée à cette époque, même si aujourd'hui je me félicite de l'achat.Simon and Blume est un manuel trompeur : la plupart des commentaires précédents le qualifient de manuel de licence, simplement parce qu'il part de la base avec des concepts simples comme les dérivées C'est oublier qu'il inclue aussi des aspects beaucoup plus avancés comme l'optimisation sous contrainte D'expérience d'enseignant en économie, je peux affirmer que ce livre est en réalité un ouvrage qui s'utilise de la licence au doctorat, inclus.Si on se penche un peu sur le contenu, Simon and Blume couvre vraiment l'essentiel de ce qu'un économiste doit connaître : fonctions, dérivées, algèbre linéaire, fonctions multivariées, optimisation, logique et théorie des ensembles, équations différentielles.Tout n'est pas traité, mais les manuels français paraissent bien ridicules à côté tant leurs lacunes sont beaucoup, beaucoup plus larges.Ce qui fait se Simon and Blume un ouvrage unique dans le domaine, c'est la rigueur de son approche TOUS les résultats et théorèmes sont démontrés Sans être méchant, je pense que la personne qui a écrit la critique au dessus en disant que le manuel n'appuie pas assez les démonstration n'a jamais ouvert ce livre (ou alors n'en a rien compris) Il y' a plusieurs centaines de démonstrations tout au long de l'ouvrage, et je mets au défi n'importe quel manuel français d'en proposer autant.Je ne donne que quatre étoile au livre pour deux raisons:La première est le manque de pédagogie de l'approche : le livre est un livre de maths pures, formel et abstrait Il y a un effort de présentation, et les premiers chapitres, simples, seront accessibles pour le noninitié Audelà, n'espérez pas APPRENDRE les maths avec Simon and Blume si le contenu est nouveau pour vous: le traitement est trop théorique, trop formel dans l'enchainment théorèmepreuve, et trop peu intuitif et illustré pour un débutant En clair, si vous connaissez déjà le contenu et voulez approfondir, SImon and Blume est fait pour vous Sinon, prenez un autre ouvrage pour démarrer Là encore, malheureusement, les ouvrages français tendent à être pédagogiquement encore plus misérables, si bien que je recommanderai un livre comme le Chiang (fundamental methods of mathematical economics) même pour un francophone.La seconde raison est que le livre, même si il est parmi les plus complets, reste lacunaires sur des points très importants Notamment, j'aimerais savoir quel problème ont les auteurs visàvis de l'intégration : près de 10 chapitres sur les dérivées, et trois misérables pages d'annexe sur les intégrales : ce n'est vraiment pas sérieux Les intégrales sont utilisées massivement en économie, et les auteurs devraient sérieusement revoir leurs copies sur ce point En conséquence, l'optimisation dynamique est aussi absente du livre : les auteurs saventils que l'essentiel de la macro est basée dessus aujourd'hui? Enfin, on ne trouvera rien non plus sur les points fixes dans Simon and Blume (mais là encore, c'est vrai de la plupart des ouvrages).En conclusion, ce manuel est imparfait mais reste quand même la meilleure référence présente sur le marché à ce jour à mon avis, surtout pour quelqu'un recherchant la rigueur dans sa pratique des méthématiques Je ne le conseille pas aux débutants, ou du moins ils ont intérêt à accompagner sa lecture d'un autre ouvrage plus simple pour comprendre les concepts avant d'en aborder la rigueur. Ce livre couvre tous les sujets mathematiques dont un étudiant du premier cycle en sciences economiques a besoin, tant en algèbre qu'en analyse De plus tout est expliquée d'une manière très facile, pour assurer que même les moins doués en maths comprennent l'essentiel. Excellent complet et formel utilise au niveau M1 et M2 un livre difficile a aborder pour les debutants Cet ouvrage devrait servir de référentiel à tout étudiant de deug en économie Il est cependant assez peu adapté à l'étudiant qui voudrait se construire une base solide en mathématiques, les démonstrations y sont trop délaissées à mon sens L'ouvrage me donne l'impression de présenter une succession de techniques plus ou moins en contexte, et c'est sans aucun doutes là que réside la force de ce livre Je recommande pour contrebalancer la lecture en parallèle du livre de P Michel qui constitue l'antithèse du Simon&Blum Au lecteur d'en faire la synthèse nbsp; Pour feuilleter ce livre, vous devez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur web plus d'informations